Author Archives: Admin

Les sources du géographe

Hello tout le monde !

Todo revient avec des fiches de gégraphie.

Voici une série de fiches pour travailler l’observation de documents à travers les sources du géographe. Je commence par “l’espace” (plutôt le terrain de l’astronome), mais c’est seulement pour appâter le chaland… C’est un peu comme se servir de la préhistoire pour lancer l’histoire…

Voili voilou :

l’étude de plans ou de cartes routières ou encore thématiques fera l’objet d’un prochain post !

Ami(e)s de la pédagogie,

à bientôt.

EMS.

Les sources de l’historien 2

Bonjour à tou(te)s !

Todo est de retour avec de nouvelles fiches.

Todo

Comme promis, voici une série de fiche que j’utilise en classe, en parallèle de mes séances d’histoire. Ce sont des moyens pour initier les élèves à l’observation et à l’analyse. Ils sont en position de recherche d’indices et doivent émettre des hypothèses pour expliquer la “fonction” du document. Le tout, sans oublier de toujours se replacer dans le temps.

Télécharger (PDF, 159KB)

 

Cliquez sur les documents pour les télécharger :

 

 

J’espère que ça pourra aider ou inspirer d’autres fiches. Très prochainement je vous présenterai l’équivalent de géographie.

Sur ce,

Ami(e)s de la pédagogie,

à bientôt.

EMS.

Une histoire dont vous êtes le héros

Salut à tou(te)s !

Cette semaine je déterre un ancien sujet traité sur ce même blog ici.

histoire

En effet, vous avez été nombreux à demander un exemple de ce que l’on pouvait attendre d’une classe. Alors, voici la bête…

Ce projet d’écriture et vraiment top. Il nécessite de longues heures de boulot, mais au final, les élèves écrivent ! Et pour de vrai !

Voici donc le document aimablement partagé par François (merci, mon François !) :

Télécharger (PDF, 671KB)

Pour toutes questions, pas d’hésitation. Je transmettrai à l’intéressé.

Ami(e)s de la pédagogie,

à bientôt,

EMS.

Tuto 1 : L’exposition

l'exposition

Hello à tou(te)s !

Cette semaine, je lance enfin ma série de tutos sur les bases de la photographie. Je sais, ça fait presque 1 an et demi que j’en parle, mais le temps m’a manqué… Pas celui de prendre des photos (je vous rassure), celui d’écrire. Trop de projets avec mes classes… Bref, voilà le premier tuto. Et pour commencer, quoi de mieux que de vous parler de l’exposition. Holà, je vous vois venir ! Je ne parle pas de celle-là… Je parle de l’exposition en photo ! Pas de l’exposition de photos…

L’exposition d’une photo, d’un point de vue purement visuel, détermine si elle est bien équilibrée en termes de quantité de lumière, ou trop claire, ou trop sombre. Cela va sans dire que c’est vous qui allez décider de l’effet désiré.

exposition                        sous-exposée                              correcte                               sur-exposée

Malgré tout, vous devez savoir ce que l’on considère comme une photo correctement exposée :

  • On voit des détails dans les hautes lumières et dans les basses lumières.
  • Il n’y a pas de zones “bouchées” (on dit : aux noirs bouchés), c’est-à-dire trop sombre.
  • Il n’y a pas de zones “brûlées” (on dit : aux blancs brûlés), c’est-à-dire trop claire.

 

Du point de vue de la technique, l’exposition est régie par 3 paramètres (liés) que sont : la vitesse, l’ouverture et la sensibilité. Concrètement, cela va se traduire de la manière suivante avec votre appareil photo. Vous devez bien avoir en tête que l’exposition revient à gérer la quantité de lumière que va recevoir  le capteur (= la surface sensible) de votre appareil par rapport à la luminosité de la scène que vous photographiez.

  • Premièrement, vous pouvez régler la vitesse de votre obturateur (le “S” de votre appareil). L’obturateur fonctionne comme un store devant le capteur de l’appareil photo. Il peut rester plus ou moins longtemps levé et ainsi laisser passer plus ou moins longtemps la lumière vers le capteur.
  • Deuxièmement, vous pouvez régler l’ouverture (du diaphragme) de votre objectif (le “A” de votre appareil). Le diaphragme permet de créer un “trou” de taille variable pour laisser passer la lumière vers le capteur. Une grande ouverture correspondra à un grand “trou” et laissera passer beaucoup de lumière alors que, inversement, une petite ouverture correspondra à un petit “trou” qui laissera passer peu de lumière.
  • Troisièmement, vous pouvez régler la sensibilité de votre capteur en modifiant ce que l’on appelle les ISO. Les ISO définissent une sensibilité pour le capteur. C’est-à-dire la quantité de lumière nécessaire pour être correctement exposée. Un capteur “sensible” aura donc besoin de peu de lumière, alors qu’un capteur “peu sensible” aura besoin de beaucoup de lumière.

Voici un petit résumé en images

relation

Maintenant, au boulot… Un dernier conseil avant de vous laisser, commencer par fixer votre ISO dès le début (genre 100 si il fait bien beau) et ne perdez pas de vue que les 3 paramètres sont liés ! Vous en modifiez un, cela va automatiquement avoir une incidence sur les autres… Faire de la photo n’est qu’une histoire de compromis !

Ami(e)s de la pédagogie,

à bientôt,

EMS.

Trouver sa voix

Salut à tou(te)s !

Cette semaine on va parler de la voix.

voix

J’ai retrouvé un document assez intéressant concernant l’utilisation de notre voix en tant qu’enseignant. Il m’a été super utile (en plus des nombreux conseils de collègues) en début de carrière, pour prendre de bonnes habitudes dès le départ.

En effet, parler devant un auditoire s’apprend ! La voix est un outil qu’il faut savoir manier et protéger.

Voici donc un premier document abordant le côté théorique :

Télécharger (PDF, 192KB)

Ce second document donne des conseils assez précis quant à l’utilisation de la voix en contexte :

Télécharger (PDF, 162KB)

J’espère que cela pourra vous aider.

En guise de dernier conseil, je pense que le plus difficile c’est quand même d’apprendre à se taire !

Mais ça, c’est un autre sujet.

Ami(e) de la pédagogie,

à bientôt,

EMS.

KliniK

Ecoles alternatives

école

Hello à tou(te)s !

Cette semaine ce sera un petit coup de g….. contre tous ceux qui veulent casser l’école publique. Depuis mon entrée dans l’Éducation Nationale j’ai l’impression d’assister à une destruction méthodique de l’école : baisse des moyens (de toutes sortes), polémiques stériles autour des “programmes”, complexification inutile du métier d’enseignants, sans parler des “rythmes” qui sont totalement anti-enfants, et j’en passe parce que la liste est trop longue… Et depuis quelques années, c’est la fuite vers le privé avec nottament les écoles dites alternatives.

Et là, j’vois pas !!! À part constater que le bon sens n’existe pas, j’peux pas faire mieux.

Alors, j’étais en train de concocter un petit texte sur ce sujet lorsque je suis tombé sur celui d’un collègue. Tout était dit, en mieux. Donc je m’efface et vous le partage. C’est vrai, quoi, pourquoi toujours vouloir réinventer cette f….ing roue ???

voici l’article

Pour conclure, vous pourriez me demander pourquoi je suis pour l’école publique. À cela, je vous répondrais allez voir la réalité de l’éducation dans des pays où les écoles publiques ont été remplacées par des écoles privées !!! 

Sur ce,

Ami(e)s de la pédagogie,

à bientôt,

EMS.

La dictée puzzle

Hello à tou(te)s !

Cette semaine je vais vous présenter la dictée-puzzle©.

dictée puzzle

Je pratique la dictée puzzle avec mes élèves pour leur montrer que faire une dictée mobilise plusieurs savoirs en même temps. En effet, ils doivent être capables d’aller puiser dans leurs connaissances, au bon moment, des notions précises. Pour cela, en amont, je les prépare à classer ces notions. Je les entraine dans des domaines différents (lecture, lexique, grammaire, orthographe,…) en leur montrant qu’ils sont liés. C’est pourquoi j’utilise le puzzle.

Les élèves reçoivent les pièces au fur et à mesure, et les complètent. Ils construisent petit à petit leurs savoirs en se préparant à la dictée. Le but étant de faire le lien entre ce que j’ai appris et ce que l’on me demande d’écrire.

Voici un exemple :

Voici 4 pièces données séparément à mes élèves. Une par jour. Une variante consiste à ne pas donner les mêmes morceaux à chacun (pour les pousser à s’échanger des pièces et travailler en coopération).

La lecture :

lecture

Le vocabulaire :

vocabulaire

L’orthographe :

orthographe

La grammaire :

grammaire

À la fin de la semaine, chacun se retrouvent avec quelque chose qui ressemble à ceci :

Télécharger (PPTX, 93KB)

La dictée s’appuie évidemment très fortement sur le puzzle, afin de montrer la corrélation entre la phase d’apprentissage et la phase de réinvestissement !

Comme d’hab’, si vous avez des questions, pas d’hésitation.

Je répondrai aussi vite que je le pourrais…

Ami(e)s de la pédagogie,

À bientôt,

EMS.

Bonne année and Get Kahoot !!!

Une bonne année 2017 à tou(te)s !

Tout le meilleur et bien plus…

Pour débuter la nouvelle année, je vais vous présenter un petit outil bien pratique : Get Kahoot !

Cet outil permet de créer difféentes activités pédagogiques : des quizz, des qcms, ou encore des leçons en ligne. L’intérêt vient du fait que vos élèves peuvent agir en direct. C’est très interactif, un peu à la manière de Plickers (voir mon article ici), mais le petit plus est que les élèves peuvent répondre aux questions à partir d’un ordinateur. Pas seulement avec des tablettes ou des smartphones… Une salle informatique traditionnelle fera donc très bien l’affaire !

Vous trouverez le site ici. Il faut bien évidemment s’inscrire, faire un petit  “sign up” (mais c’est gratuit) et c’est parti ! Vous pouvez commencer. L’interface de préparation est très intuitive. Mais si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter. je serai content de pouvoir vous aider.

Bon Kahoot !

Ami(e)s de la pédagogie,

à bientôt,

EMS.

PS: un grand merci à Jaimie pour ce super partage !

Heure de code

code.org

Bonjour à tou(te)s !

Votre heure est venue !

Cette semaine je vais vous parler d’une initiative que je trouve plutôt sympa. Il s’agit de “Hour of code“. Cet organisme propose chaque année, depuis 4 ans, d’initier les élèves du monde entier à la programmation informatique. Depuis leur lancement j’ai été emballé par l’idée et sa mise en pratique hyper simple (faut dire que les parrains sont les poids lourds de cette industrie : les google, apple, et autres). C’est pourquoi je rempile, avec mes élèves, pour la 4ième fois consécutive.

Cet évènement aura lieu la semaine prochaine, du 5 au 11 décembre (c’est toujours autour du 9 décembre (à vous de chercher pourquoi…)). Vous aurez donc une semaine pour proposer une heure de programmation à vos élèves. Pour cela vous devrez aller sur le site d’Hour of code ou sur code.org et vous inscrire. Ensuite, vous recevrez par email toutes les instructions permettant d’inscrire votre classe, vos élèves et préparer votre activité.

Vous pouvez et pourrez vous entrainer ou même approfondir le sujet en prolongeant votre heure de “coding” à l’aide de l’excellent logiciel Scratch du MIT…

C’est simple, facile, très ludique et dans les nouveaux programmes !!! (enfin…)

Je me tiens à votre disposition si vous avez des questions, besoin d’aide ou de conseils pour la mise en place. N’hésitez pas !

Et bonne programmation !

Ami(e)s de la pédagogie,

à bientôt,

EMS.

Les Chroniques de Spiderwick 6 et 7

Salut à tou(te)s !

chapitres-6-et-7

Voici les dernières séances de littérature sur l’étude du roman “Les Chroniques de Spiderwick”.

Elles cloturent la séquence !

Les fiches de vocabulaire et le questionnaire (élève) pour le chapitre 6 :

Télécharger (PDF, 221KB)

Télécharger (PDF, 308KB)

Les fiches de vocabulaire et le questionnaire (élève) pour le chapitre 7 :

Télécharger (PDF, 503KB)

Télécharger (PDF, 196KB)

Vous trouverez les fiches relatives aux séances précédentes par ici, ou , encore ici, encore, et sûrement !!!

Bonne lecture !

Ami(e)s de la pédagogie,

à bientôt,

EMS.