Category Archives: Klinik

Trouver sa voix

Salut à tou(te)s !

Cette semaine on va parler de la voix.

voix

J’ai retrouvé un document assez intéressant concernant l’utilisation de notre voix en tant qu’enseignant. Il m’a été super utile (en plus des nombreux conseils de collègues) en début de carrière, pour prendre de bonnes habitudes dès le départ.

En effet, parler devant un auditoire s’apprend ! La voix est un outil qu’il faut savoir manier et protéger.

Voici donc un premier document abordant le côté théorique :

Télécharger (PDF, 192KB)

Ce second document donne des conseils assez précis quant à l’utilisation de la voix en contexte :

Télécharger (PDF, 162KB)

J’espère que cela pourra vous aider.

En guise de dernier conseil, je pense que le plus difficile c’est quand même d’apprendre à se taire !

Mais ça, c’est un autre sujet.

Ami(e) de la pédagogie,

à bientôt,

EMS.

KliniK

La méditation à l’école primaire

Salut à tou(te)s !

Cette semaine je vais vous parler de la méditation à l’école.

méditation

En effet, profitons de ce début d’année pour donner à nos élèves une des plus importante clé pour entrer dans les apprentissages !

Savoir comment se concentrer sur ce que l’on fait, au moment où on le fait.

Alors pourquoi, me direz-vous ? Eh bien parce que ! Parce que c’est une évidence… Qui s’apprend.

Qui n’a jamais rêvassé à sa liste de course pendant un conseil d’école ? Qui écoute de la musique en faisant du sport ? Qui, qui, qui ???

Vous voyez !!! He ben, c’est ça, ne pas être concentré.

Des fois ce n’est pas grave, et des fois c’est l’accident. Et un accident d’apprentissage peut faire de gros dégâts (genre la petite Lulu qui risque de se tailler le doigt avec son taille-crayon, en grammaire).

En méditation, cela s’appelle la pleine conscience !

La pleine conscience n’a rien d’ésotérique. C’est notre rapport à l’instant présent. Internet regorge de docs en tout genre sur ce sujet, mais la plupart passent “à côté” pour vendre leur méthode miracle… Je pratique depuis maintenant plus de 25 ans (merci maman…) et je suis toujours effaré par le nombre de …bip… qui sont publiées sur ce sujet. Surtout sur les sites anglo-saxons… La méditation résoudrait les problèmes de stress, de bien-être, ça rendrait social ou encore gentil… Oui, un peu, mais ce ne sont là que les “effets” secondaires de la méditation. 

La méditation en pleine conscience n’est que la prise de conscience de moi (mon corps) dans l’instant (mon présent). Et c’est déjà pas mal ! C’est donc un outil, que l’on doit apprendre à utiliser à bon escient.

Voici un petit article sympa :

Télécharger (PDF, 303KB)

Pour nous, en tant qu’enseignant, cela va permettre aux enfants d’apprendre à “être” en maths quand on fait des maths. Mais également d’être capable, de passer à la séance suivante en étant rapidement disponible et concentré.

Alors comment ?

Pour moi, cela se traduit par 3 thématiques que j’utilise de façon journalière les 3 premières semaines : la respiration, la focalisation de la pensée et la mobilisation du corps et de l’esprit.

En ce début d’année, je mets en place des situations particulières. Et je m’y réfère, sans cesse, dans tous les domaines : EPS, musiques, géographie… afin que cela deviennent des routines d’attitudes.

Voici un exemple de ce que l’on peut faire en respiration. À adapter à votre niveau de classe, évidemment (vous êtes maître de votre pédagogie) :

(Extrait de l’ouvrage Calme et Attentif Comme Une Grenouille d’Eline Snel)

Voili, voilou pour l’instant. Je vous laisse digérer tout ça avant de revenir avec les 2 thèmes suivants.

Ami(e)s de la pédagogie,

à bientôt,

EMS.

Lève toi et marche…

KliniK

Hello ! La Klinik fait son grand retour, après la “voix“.

Cette fois-ci, je vais vous parler de la position au travail: être debout versus rester assis. Pour commencer, voici une petite vidéo (en anglais… mais avec des dessins !) expliquant de façon détaillée les risques de la position assise prolongée:

Assez clair ! Bref, rester assis n’est pas très très bon… Mais alors, quelle est la position idéale ? Couché… J’ai tenté…

Plusieurs études montrent qu’être debout semble le mieux. D’ailleurs, plusieurs entreprises (Silicon valley en tête (Ils aiment bien faire des trucs comme ça !)) font travailler leurs employés à des bureaux surélevés. Mais le problème de rester debout longtemps, ce sont les jambes lourdes, une mauvaise circulation du sang et les douleurs dans les genoux… Pour éviter tout cela, il faut donc être debout, certes, mais se DEPLACER !

Vous voyez où je veux en venir… C’est nous !!!

Ben ça alors, l’enseignement est un métier avant-gardiste. Qui aurait misé dessus ?

Mais il reste un léger hic… Et nos élèves, bougent-ils assez ? (A méditer…)

Sur ce, ami(e)s de la pédagogie,

à bientôt,

EMS

Capture

 

Trouver sa voix

Dans ce nouvel article, je vais vous parler de l’outils principal de l’enseignant, à savoir sa voix !

Ce sera également l’occasion de lancer une nouvelle rubrique concernant la santé des enseignants.

KliniK

Votre voix est votre instrument de travail. Pas de voix, pas de classe ! Or nous l’utilisons quotidiennement et surtout longtemps.

On “tire” beaucoup dessus en début de carrière, puis, l’expérience venant, cela vient de façon plus ponctuelle mais inévitable lors d’une année scolaire (moment de discipline, reprise d’école, sortie scolaire,…) alors voici quelques conseils pour la protéger.

Tout d’abord, il faut savoir que la rentrée est toujours assez violente pour les cordes vocales (classe sympa ou pas) car l’on passe d’une utilisation “normale” pendant les vacances, à un moment où il va beaucoup falloir expliquer. Vous devez donc anticiper ce moment en alternant, dans votre programme de rentrée, les phases d’explications avec des phases ou vous serez au repos (vocalement) et donc les élèves en activités. Adoptez dès le début un ton “bas” car il faut que les élèves s’habituent très vite à se taire pour entendre, plutôt qu’ils sachent “travailler” dans le bruit. Vous n’arriverez jamais à vous faire entendre en parlant plus fort. Les enfants s’habitueront seulement à bosser dans le bruit. N’oubliez pas qu’ils sont une 20aine et que vous êtes seul(e)… Boire des boissons chaudes (thé, infusion) durant les deux premières semaines, pendant la classe, n’est pas totalement idiot. Au pire vous irez plus aux toilettes pendant les récrés…

Ensuite, entrainez-vous à donner des consignes simples, claires et courtes. Evitez les longs discours ! Rappelez-vous: “Plus vous enseignez et moins ils apprennent“. Instaurez des règles de discussion en fonction du mode de travail (petit groupe, groupe classe, individuel, groupes d’échanges, débats, etc.) pour que les élèves apprennent aussi à utiliser leur voix.

Lorsque vous menez une séance, évitez de créer votre propre bruit en privilégiant la règle du moindre bruit: comme par exemple, lorsque vous avez fini une explication, ne dites pas “vous avez compris ?” parce que vous allez avoir une tonne de “OOUUUUUIIIIII !!!!”, demandez plutôt “qui n’a pas compris ?”. Il devrait y avoir moins de réponses (sauf si votre explication était à ch…). Dans tous les cas, faites-les utiliser leurs doigts avant de parler !

Pour terminer, prenez soin de vous de manière général: sommeil, nutrition, sport (pour la respiration et la gestion de l’effort) et surtout protégez votre voix. Si vous avez très mal à la gorge ou même des extinctions de voix, allez voir votre médecin. Ce n’est pas normal. Même pour les bébés profs !

Comme d’hab, si vous avez des questions ou des idées à partager, ou si vous voulez une aide précise, n’hésitez pas.

Ami(e)s de la pédagogie,

Salut !

EMS.

PS: voici un document assez bien fait pour aller plus loin sur le sujet (d’après EduSCOL)