Evaluer à l’école #1: créer une évaluation

évaluation

 

Pour créer une évaluation, il faut d’abord partir des IO (on y revient toujours) afin d’avoir l’intitulé exact de la compétence ou des compétences (évitez le trop…) que vous allez évaluer. A défaut, vous reprenez la formulation écrite dans votre livret (mon cas), si elle diffère un peu des IO. Ça, c’est pour que vous soyez cohérent avec votre livret.

Je vais prendre comme exemple les compléments circonstanciels, vu que je viens de finir ma séquence d’apprentissage, qui faisait suite à celle sur les C.O. D’ailleurs, l’idéal est de construire votre évaluation au moment où vous concevez votre séquence. Comme ça, c’est plus clair dans votre tête… Mais, bon, j’dis ça, j’dis rien… Bref, concernant les compléments, les IO disent et préconisent pour les CM1:

Dans une phrase simple où l’ordre sujet-verbe est respecté : reconnaître les compléments circonstanciels de lieu, de temps.

Et également:

Comprendre la notion de circonstance : la différence entre complément d’objet et complément circonstanciel (manipulations).

A partir de là, il faut regarder ce qui est exigé pour les élèves: de la reconnaissance, de la compréhension, de C.C. de temps et de lieu et surtout, dans le cas de la deuxième compétence, avoir travaillé sur les C.O. ! (D’où l’utilité de préparer en amont… Je radote)

Maintenant, vous allez devoir choisir les “documents” sur lesquels les élèves vont s’exercer. Généralement, ce que je leur demande ressemble pas mal à ce sur quoi nous avons travaillé, pour éviter l’effet de surprise… Rappelez-vous (ici) que nous ne sommes pas là pour les piéger ! La forme de ces documents va dépendre de ce que vous aimez. Pour ma part, j’aime bien quand ça va vite, que c’est clair et diversifié. Je conçois également mes évals sur une trentaine de minutes.

Voici les quatre documents retenus:

exercice 1

Dans cet exercice, je demande un petit rappel du cours sur les C.O. et sur nos manips.

exercice 2

Dans celui-ci, c’est toujours un rappel de cours, mais on est dans de l’observation de phrases.

exercice 3

Ici, je vérifie que c’est compris et qu’il n’y pas de confusion avec les C.O.

exercice 4

Pour finir, de la reconnaissance en situation d’analyse grammaticale.

Je fais un aparté sur les manipulations (dont parle les compétences): comme c’est des manip’ j’en fais en tant que “rituels” sur l’ardoise. J’évalue également ce travail, mais quotidiennement avec un petit tableau classique (nom/compétence). Je referme cette petite parenthèse parce que voici venu le temps de la mise en page !!!

Pourquoi est-ce important ? He ben parce que ça va mettre les élèves dans l’ambiance, faciliter leur travail, mais aussi votre travail de correction… Généralement, j’utilise une présentation assez sobre pour ne pas gêner les élèves. Et cette “maquette” est la même tout au long de l’année, Ensuite y a plus qu’à y glisser vos exos. Pour moi, ça donne un truc de ce style:

Télécharger (PDF, 46KB)

Vous aurez noté que les compétences écrites sont différentes de celles des IO, mais c’est pour “coller” avec notre livret. Par ailleurs, vous avez surement remarqué que la longueur des exos était variable. Normal, puisqu’il s’agit d’évaluer leur compétence, c’est- à-dire leur capacité et leur compréhension. J’utilise donc le code A, AR, ECA et NA (ou 4, 3, 2 et 1, ici, pour des raisons d’homogénéisation avec l’équipe) qui, pour moi, est le plus pertinent. Le pourquoi de ce choix sera détaillé ultérieurement.

Voili, voilou, j’espère avoir été clair sur ce sujet.

Sur ce, ami(e)s de la pédagogie, à bientôt !

EMS

 PS: Pour ceux que ça intéresse, je fais passer une partie des évaluations sur tablettes (ou ordinateurs) et les élèves remplissent un fichier PDF modifiable. On travaille un peu le B2i par la même occasion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation