Tag Archives: école

Travailler en ateliers

Pourquoi et comment travailler en ateliers à l’école élémentaire ?

ateliers

Parce que les élèves apprennent mieux et que c’est plus agréable pour vous !

Le travail en atelier permet de travailler en groupes plus petits et ainsi de pouvoir se focaliser plus précisément sur les apprentissages des élèves. Cette forme de travail est très répandue en maternelle, mais peine à entrer à l’élémentaire. La seule difficulté réside dans l’organisation: il faut être “carré” !

Je vais vous présenter comment je fonctionne en classe. Tout d’abord, il faut être clair au niveau des créneaux horaire (un par jour) et des domaines impliqués (5 dans mon cas). J’ai choisi une rotation sur la semaine (5 fois donc 5 groupes) et une progression sur 4 semaines.

Donc en une semaine tous mes élèves passent par tous les ateliers et en un mois ils ont suivi une séquence complète par domaine.

Mon but est de proposer des ateliers “faisables” en autonomie, afin de pouvoir me dégager du temps sur un atelier plus “complexe” pour être plus dispo pour travailler des compétences plus difficiles avec un petit groupe.

Voici ma fiche d’organisation:

Télécharger (PDF, 105KB)

Dernière petite précision, j’utilise ce fonctionnement, couplé a un plan de travail. Mais ceci est une autre histoire…

Sur ce

Ami(e)s de la pédagogie,

à bientôt.

EMS

La fiche de préparation

Hello à toutes et à tous !

Les vacances sont finies pour moi, alors je reprends avec une question technique… La réalisation d’une fiche de préparation.

la fiche de prèp

C’est un outil qui n’a pas bonne réputation. Elle est souvent vue comme une perte de temps. Et c’est tellement simple d’en trouver sur le net des pas trop mal fichues… Le seul hic, c’est que ce ne sont pas les “vôtres” ! J’entends par là que ce ne sont pas vos outils, mais ceux de quelqu’un d’autre. Et cela fait une grande différence. Imiter permet d’apprendre, mais s’approprier est plus efficace.

En effet, la première utilité d’une fiche est de vous emmener à un point particulier de votre séquence d’apprentissage (prochain article). Ça ne peut donc qu’être une création personnelle: votre œuvre ! Elle dit “où” l’on va et “comment”.

Je vais vous filer une maquette de fiche que j’utilise, mais avant, il me faut clarifier quelques points:

  1. Une fiche de préparation concerne une séance, et doit s’inscrire dans une séquence d’apprentissage.
  2. La séquence d’apprentissage doit montrer (clairement) votre démarche pédagogique.
  3. Vous devez partir des IO, isoler la/les compétence(s) et en faire un objectif ! (Etre capable de l’énoncer clairement à vos élèves)
  4. N’oublier pas les différentes phases d’apprentissages. Ce sont les étapes par lesquelles vos élèves vont devoir passer.
  5. Penser à différencier !!!

 

Après plus de 13 ans, maintenant, je suis toujours un adepte de cet outil. D’ailleurs, je n’vois pas trop comment on pourrait faire sans… C’est un peu comme si un acteur se lançait sans connaitre son texte. Il fait de l’impro. J’ai rien contre l’impro… Quand je vais voir de l’impro ! Pas quand je m’attends à un truc « carré ». Et ben pour nos élèves, c’est pareil…

Dans la fiche qui suit, j’ai essayé de faire un outil assez efficace (pour moi). C’est une maquette sur laquelle je peux écrire, copier, coller,…

Télécharger (PPTX, 46KB)

Voili, voilou,

Ami(e)s de la pédagogie,

à bientôt,

EMS

Le hockey à l’école

Voici un premier document sur une séquence de hockey (sur bitume) !

hockey

hockey sur bitume

Cette année, je poursuis le partenariat commencé l’an dernier avec l’équipe locale, qui évolue en championnat national (2nd l’an dernier).

Cela me permet d’avoir du matériel de qualité à disposition, ainsi qu’une inscription à un mini championnat au mois d’avril.

C’est donc un projet sympa, ayant un sens fort pour mes élèves.

Voici le premier document (adapté pour le cycle 2):

Télécharger (PDF, 870KB)

La version C3 arrivera après les vacances.

Ami(e)s de la pédagogie,

bonne semaine !

EMS

Lève toi et marche…

KliniK

Hello ! La Klinik fait son grand retour, après la “voix“.

Cette fois-ci, je vais vous parler de la position au travail: être debout versus rester assis. Pour commencer, voici une petite vidéo (en anglais… mais avec des dessins !) expliquant de façon détaillée les risques de la position assise prolongée:

Assez clair ! Bref, rester assis n’est pas très très bon… Mais alors, quelle est la position idéale ? Couché… J’ai tenté…

Plusieurs études montrent qu’être debout semble le mieux. D’ailleurs, plusieurs entreprises (Silicon valley en tête (Ils aiment bien faire des trucs comme ça !)) font travailler leurs employés à des bureaux surélevés. Mais le problème de rester debout longtemps, ce sont les jambes lourdes, une mauvaise circulation du sang et les douleurs dans les genoux… Pour éviter tout cela, il faut donc être debout, certes, mais se DEPLACER !

Vous voyez où je veux en venir… C’est nous !!!

Ben ça alors, l’enseignement est un métier avant-gardiste. Qui aurait misé dessus ?

Mais il reste un léger hic… Et nos élèves, bougent-ils assez ? (A méditer…)

Sur ce, ami(e)s de la pédagogie,

à bientôt,

EMS

Capture

 

Permis piéton

Cette semaine je vais vous parler du permis piéton. Une initiative sympa qui permet de valider les compétences d’instruction civique concernant la “sécurité routière”:

sécurité routière

Il s’agit du site www.permispieton.com ! Il faut s’inscrire de manière individuelle pour ouvrir un compte et pouvoir “jouer”. J’en profite pour demander à mes élèves de m’envoyer, par email, la confirmation de leur inscription. Cela fait travailler les compétences du B2i…

Je dois préciser que tous mes élèves possèdent une adresse email et l’utilisent régulièrement puisque je leur donne des informations par ce biais. Je ferai d’ailleurs un article sur des outils sympas pouvant être utilisés pour que les élèves se familiarisent avec l’outil informatique.

Bref, une fois le compte créé, les enfants peuvent commencer ! Tout d’abord, un jeu est proposé: il faut faire avancer un enfant dans les rues d’une ville en évitant tous les dangers potentiels.

Ensuite, il y a des documents à lire en ligne, suivi de quizz pour vérifier les connaissances. Les questions font penser au code de la route…

Ces quizz, portant sur 4 thèmes, donnent des points. Je me sers de ce site comme d’une évaluation. Je fixe des paliers de points correspondants aux niveaux de l’évaluation. Voici un exemple de correspondance points/notes pour ma classe (à adapter avec le profil de votre classe, bien évidemment):

bilan > 10 000 c’est la note 1

5 000 < bilan < 10 000 c’est la note 2

1000 < bilan < 5000 c’est la note 3

bilan < 1 000 c’est la note 4

Le barème est donné dès le début aux élèves, et ils ont 2 semaines pour le compléter. 

Les enfants sont maitres de leur progression et peuvent tout finir en 2 jours…

Quand ils ont fini, ils doivent prendre une capture d’écran de leurs résultats et me l’envoyer par email (B2i, B2i…) afin que je puisse valider leurs évaluations.

Ce site est très bien fait, clair, simple d’utilisation et les phrases ne sont pas trop complexes. Et c’est gratuit !

Mes élèves ont adoré le fait de pouvoir se valider tout en jouant. Et surtout de pouvoir décider de leur vitesse pour effectuer cette évaluation.

Voilà pourquoi je voulais partager ça avec vous.

Ami(e)s de la pédagogie, à bientôt !

EMS

Le jour le plus court

Cette dernière semaine d’école sera pour moi l’occasion de vous présenter un évènement qui me tient particulièrement à cœur. Il s’agit du “jour le plus court“. C’est un festival de court métrages (films courts) que l’on sélectionne et que l’on projette dans les classes ou l’école à une date précise: lors du solstice d’hiver, c’est à dire le jour le plus court de l’année (= les soirées les plus longues !!!) à savoir le 21 décembre pour cette année. Attention, les écoles ont des dérogations pour pouvoir organiser des projections avant.

Depuis maintenant 4 ans, j’inscris mes classes et je propose à mes élèves (il y a eu des CM2, des CE1, des CE2 et des CM1 cette année) de visionner une sélection de courts métrage adaptés à leurs âges. Au début, je faisais ça seul, puis, de plus en plus de collègues sont intéressés. Généralement, on organise la journée en différents ateliers: visionnage, débat, création et l’on termine par un vote pour classer les courts métrages et leur décerner des “prix”, un peu façon festival de Cannes… Le classement 2013 fut un très bon cru ! Encore 1000 mercis Vinciane. En piste pour 2014.

Pour vous lancer, vous pouvez trouver des ressources pédagogiques toutes faites, directement sur le site du festival. C’est un peu léger, mais ça tiens la route et surtout, vous pouvez y mettre votre patte d’enseignant.

 

Une belle initiative du CNC, alors profitez-en !

EMS.

jour le plus court

Rechercher sur moteur PE

MoteurPE, moteur de recherche pour professeurs des écoles

Le coin du bon sens

My Instagram

Something is wrong.
Instagram token error.