Trouver sa voix

Dans ce nouvel article, je vais vous parler de l’outils principal de l’enseignant, à savoir sa voix !

Ce sera également l’occasion de lancer une nouvelle rubrique concernant la santé des enseignants.

KliniK

Votre voix est votre instrument de travail. Pas de voix, pas de classe ! Or nous l’utilisons quotidiennement et surtout longtemps.

On “tire” beaucoup dessus en début de carrière, puis, l’expérience venant, cela vient de façon plus ponctuelle mais inévitable lors d’une année scolaire (moment de discipline, reprise d’école, sortie scolaire,…) alors voici quelques conseils pour la protéger.

Tout d’abord, il faut savoir que la rentrée est toujours assez violente pour les cordes vocales (classe sympa ou pas) car l’on passe d’une utilisation “normale” pendant les vacances, à un moment où il va beaucoup falloir expliquer. Vous devez donc anticiper ce moment en alternant, dans votre programme de rentrée, les phases d’explications avec des phases ou vous serez au repos (vocalement) et donc les élèves en activités. Adoptez dès le début un ton “bas” car il faut que les élèves s’habituent très vite à se taire pour entendre, plutôt qu’ils sachent “travailler” dans le bruit. Vous n’arriverez jamais à vous faire entendre en parlant plus fort. Les enfants s’habitueront seulement à bosser dans le bruit. N’oubliez pas qu’ils sont une 20aine et que vous êtes seul(e)… Boire des boissons chaudes (thé, infusion) durant les deux premières semaines, pendant la classe, n’est pas totalement idiot. Au pire vous irez plus aux toilettes pendant les récrés…

Ensuite, entrainez-vous à donner des consignes simples, claires et courtes. Evitez les longs discours ! Rappelez-vous: “Plus vous enseignez et moins ils apprennent“. Instaurez des règles de discussion en fonction du mode de travail (petit groupe, groupe classe, individuel, groupes d’échanges, débats, etc.) pour que les élèves apprennent aussi à utiliser leur voix.

Lorsque vous menez une séance, évitez de créer votre propre bruit en privilégiant la règle du moindre bruit: comme par exemple, lorsque vous avez fini une explication, ne dites pas “vous avez compris ?” parce que vous allez avoir une tonne de “OOUUUUUIIIIII !!!!”, demandez plutôt “qui n’a pas compris ?”. Il devrait y avoir moins de réponses (sauf si votre explication était à ch…). Dans tous les cas, faites-les utiliser leurs doigts avant de parler !

Pour terminer, prenez soin de vous de manière général: sommeil, nutrition, sport (pour la respiration et la gestion de l’effort) et surtout protégez votre voix. Si vous avez très mal à la gorge ou même des extinctions de voix, allez voir votre médecin. Ce n’est pas normal. Même pour les bébés profs !

Comme d’hab, si vous avez des questions ou des idées à partager, ou si vous voulez une aide précise, n’hésitez pas.

Ami(e)s de la pédagogie,

Salut !

EMS.

PS: voici un document assez bien fait pour aller plus loin sur le sujet (d’après EduSCOL)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation